« Irrespirable », le documentaire de Delphine Prunault

Jeudi 21 janvier 2016  notre collectif, ainsi que plus de 200 autres personnes ont assisté à la projection dans un cinéma du documentaire « Irrespirable : Des villes au bord de l’asphyxie ? » de Delphine Prunault.

Ce reportage de 91 minutes, tourné pendant un an à Paris, Berlin, Pekin, Mexico et d’autres villes, sera diffusé sur Arte le mardi 26 janvier à 20h55 (rediffusion le vendredi 29 janvier à 8h55).photo-irrespirable2

La projection était suivie par un débat avec Delphine Prunault, sa réalisatrice, Robert Herrmann, le président de l’Eurométropole, et le Dr Thomas Bourdrel, le tout animé par Pierre France, journaliste à Rue89Strasbourg.

Un film qui rappelle que 7 millions de personnes meurent prématurément à cause de la pollution de l’air à travers le monde. Des morts invisibles, comme on les appelle. On y voit également le poumon crasseux et noir d’un habitant de Sao Paulo, non-fumeur. Et on y apprend que même si New Dehli est la ville la plus polluée au monde, la pollution de l’air ne touche pas que les mégalopoles lointaines.

Les parisiens, strasbourgeois perdent plus de 6 mois d’espérance de vie à cause de la pollution et les seuils limites – que ce soit dans la capitale, à Strasbourg ou dans les autres grandes villes françaises – sont trop régulièrement dépassés.

Irrespirable se fait l’écho des déclarations alarmantes des experts scientifiques alors que nos villes disparaissent dans un nuage photochimique.

Le débat a montré une forte mobilité citoyenne. Beaucoup de questions de personnes qui ne comprennent pas pourquoi les choses ne vont pas plus vite.

A Paris Mme Hidalgo n’est même pas Maire depuis deux ans et pourtant, dès juillet, les camions et les cars de tourisme polluants ainsi que les voitures diesel antérieures à 1997 seront interdits dans le centre. On parle de voies cyclables express réservées aux vélos et de piétonisation de nombreuses zones du centre ville. Qu’en est-il pour Strasbourg ? demande le public.

M. Robert Herrmann, président de Strasbourg Eurométropole rappelle que Strasbourg,  fait partie des villes lauréates du plan « villes respirables », et n’est pas en reste mais que seule une zone de circulation restreinte et payante pourrait améliorer la situation. Un projet qui n’est pas prévu sur le court terme.

Les Dr Pfersdorff et Bourdrel rappellent le risque majeur que constitue le fait de vivre près d’un axe routier dans le développement d’asthme, d’allergie et de pathologies cardiovasculaires et rappellent qu’il n’y a pas d’effet de seuil et que les effets pathologiques sur la santé (cancer, maladies respiratoires et cardiovasculaires) sont présents même en dessous des normes européennes!

L’association Réseau Environnement Santé (RES) alerte sur taux d’AVC (accidents vasculaire cérébraux) qui a augmenté de 105% en 10 ans en Alsace et interpelle sur le rôle de la pollution qui constitue un facteur de risque avéré de pathologies cardiovasculaires.

article-irrespirable

 

———–

Liens à propos de cette projection : Sur Rue89 Strasbourg et sur le site d’Europe écologie-Les verts

Interview de Thomas à ce sujet sur TopMusic le 20 janvier (mp3)

2 réflexions au sujet de « « Irrespirable », le documentaire de Delphine Prunault »

  1. Au Parti de Gauche, écosocialiste, nous suivons de près vos travaux et nous vous soutenons ! Vous défendez nos vies et la qualité de lma vie en général. Un vrai travail de médecine préventive. Il faut continuer à secouer les responsables politiques timorés que nous avons dans l’EMS.
    Bonjour au webmaster.
    Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

86 + = 88